I – Qu’est-ce que la GM ?


 

Le DES de Gynécologie Médicale a été créé en 2003, il est ouvert aux internes depuis novembre de la même année en remplacement du DES à double bras de Gynécologie Obstétrique et de Gynécologie Médicale créé par Mme Dominique GILLOT, Secrétaire d’Etat à la Santé en 2000.

Il s’agit donc d’un DES purement médical, filiarisé, de 4 ans, comportant la particularité d’exiger 18 mois hors filière en Gynécologie Obstétrique pour parfaire la formation des internes  dans cette discipline. Il est clair que ce DES ne permettra pas le remplacement de tous les gynécologues médicaux installés en France, mais son but est de former des spécialistes, très compétents dans le domaine de l’endocrinologie de la reproduction, de l’infertilité et son traitement, ainsi que dans le domaine de l’oncologie hormono-dépendante comme le cancer du sein, de l’ovaire ou de l’utérus.

La formation des DES est donc polyvalente et passe par toutes les facettes de la spécialité alliant à la fois Oncologie – Endocrinologie et bien sûr Gynécologie Obstétrique. L’enseignement est actuellement organisé à l’échelon national et à lieu à Paris où les internes se réunissent 3 ou 4 fois par an pour des séminaires. Le nombre d’internes entrant dans la filière chaque année est de 20.

La perspective de cette formation est donc de former des spécialistes dans des domaines, jusqu’à présent restés négligés à la fois par les DES d’Endocrinologie ou celui de Gynécologie Obstétrique, qui s’intéressent relativement peu à l’Endocrinologie reproductive.  La création de ce DES a pour but de remplir ce déficit et de former des spécialistes parfaitement compétents dans ce domaine avec des potentialités à la fois d’installation, ou de carrières hospitalières ou hospitalo-universitaires.

 

Pr. Philippe BOUCHARD
Coordinateur IDF du DES de Gynécologie Médicale
philippe.bouchard@sat.aphp.fr

 

Actuellement, le nombre d’internes formés est passé à 68 en 2016 et les formations ont lieu de façon nationale 3 fois par an à Paris.